×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 831

Bretagne, terre des Outremers

"Un siècle de présence et d'immigration"

Exposition en 12 panneaux

"Cette exposition est un événement. Elle propose un regard sur les présences des Suds en région depuis un siècle, mais aussi sur les vagues migratoires coloniales et post-coloniales qui ont traversé deux conflits, les Trente Glorieuses et qui sont aujourd'hui une composante essentielle de l'identité de la Bretagne.

Ce parcours dans la mémoire et l'Histoire — réalisé à partir de l'ouvrage Grand-Ouest, Mémoire des outre-mers — se découvre comme un album de famille à travers une iconographie exceptionnelle où chaque image est une porte ouverte sur le regard que les générations précédentes ont porté sur ces « étranges étrangers ». Figurants des expositions coloniales, dockers ou marins en escales, premiers migrants ou étudiants, travailleurs immigrés ou « secondes générations », élus de la « diversité » ou acteurs associatifs, ils ont écrit une histoire, notre histoire commune.

Et, comme l'écrit Michel Le Bris qui dirige le festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo : « On reste stupéfaits devant l'ampleur de ce continent englouti enfin révélé, dont nous ignorons dans le fond à peu près tout — troublés en même temps de mesurer la foule d'images prégnantes restées en lisière de mémoire qui se trouvent ici revivifiées, mises en perspective, articulées à une histoire ».

Aujourd'hui, les Marocains, les Algériens et les réfugiés d'Asie du Sud-Est comptent parmi les plus nombreux sur le territoire, mais tous les Suds sont présents. Ces populations se sont fixées dans les aires urbaines denses et la ville de Rennes, qui compte près de 30 % de la population immigrée de
Bretagne. Terre d'émigration plus que d'immigration, ce faible nombre d'immigrés explique sans doute le peu d'intérêt qu'ils ont suscité auprès des chercheurs ou des acteurs institutionnels, même si des travaux majeurs ont été menés en région comme le montre le rapport de l'Acsé en 2007, Histoire et mémoire de l'immigration en Bretagne, sous la direction d'Angélina Étiemble, Delphine Folliet, Patrick Véglia et Anne Morillon. Cette étude souligne que la question de l'identité immigrée en Bretagne ne peut plus être négligée, car elle est aujourd'hui une des composantes majeures du tissu social et culturel régional, mais aussi partie intégrante des identités urbaines et de la culture commune.

En outre, l'iconographie rassemblée ici joue un rôle essentiel et nous plonge dans l'intimité de l'immigration. C'est dans cette interaction entre objectivation de l'immigration et la saisie de ses modes de représentation que se jouent les histoires vécues des immigrés, que deviennent compréhensibles les vastes mouvements de crises qui, immanquablement, stigmatisent l'étranger, et que, en dernière analyse, se dessinent les relations entre les immigrés des Suds et l'extrême ouest de l'Hexagone."

Contact : Elise GOSSELIN, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet réalisé par l'association Défis